TRADUIRE :                                        

Nous sommes venus vous apporter un rêve grandiose dont l’éclat dépassera les frontières d’Haïti, mais un rêve possible.

 

UN DEVOIR DE MEMOIRE 

 

Présentation d'un mausolée à la dimension du Père fondateur de la nation Haïtienne

 EMPEREUR JACQUES 1er.

 

Un devoir de mémoire ne s’écrit pas seulement dans un ouvrage, ne se transmet non plus uniquement par  tradition orale, mais peut tout aussi bien prendre la forme d’un monument concret, tangible, spectaculaire correspondant à la dimension de l’évènement ou de la personnalité, objet d’un tel devoir. Or aujourd’hui il est question du Père de la patrie haïtienne, Jean-Jacques Dessalines dont la vision mérite d’être gravée dans l’esprit des jeunes haïtiens d’aujourd’hui et de demain. Ses faits d’armes hors du commun, ses décisions et les actes de son gouvernement doivent servir d’héritage  et d’inspiration face aux défis de maintenant.

Autant par la sagacité de nos ancêtres que par la force de son symbolisme, cet héritage ancestral demeure une référence à laquelle la jeunesse, dépositaire du devenir de la Nation, est invitée à venir sans cesse puiser énergie et inspiration.

De l’accord historique avec Alexandre Pétion ayant conduit à l’indépendance, en passant par la promulgation de la constitution impériale de 1805, Dessalines apparut dominant  et nettement en avance sur ses contemporains. Ses talents de Guerrier autant que sa vision d’homme d’Etat ont fait de lui, deux siècles plus tard, l’exemple choisi pour une génération en panne de modèles. Assassiné pour avoir voulu faire pousser l’arbre de la liberté dans le champ aride d’un système esclavagiste planétaire, Dessalines est depuis au panthéon des demis-dieux… le sort, peu enviable, fait à sa mémoire ainsi qu’à celle des autres ancêtres est un témoignage de notre incapacité à nous élever à la dimension du géant qu’il fut et à apprécier la portée universelle de son œuvre.

L’ouvrage décrit ci-après est un mausolée, le premier d’une longue série,  proposé par un groupe de citoyens haïtiens en hommage au courage de ces  hommes hors du commun dont l’Empereur Jean Jacques Dessalines demeure le tout premier.

Le site suggéré est le pont Rouge lui-même en y intégrant l’ancien terrain de l’aviation englobant tout l’espace ou était prévu le Parc Jean Marie Vincent pour en faire un grand lieu de pèlerinage dédié à la mémoire de l’Empereur Jacques 1er. L’intégration de ce lieu dans le trafic urbain pourrait aussi définir un nouveau parcours comme entrée officielle de notre Capitale par la construction  d’une grande avenue partant de l’aéroport Toussaint Louverture bifurquant  vers l’artère de l’ancien terrain de l’aviation qui devrait être prolongée jusqu’au Boulevard La Saline pour rejoindre le Bicentenaire  avec les aménagements nécessaires.

Le concept du projet prévoit  deux grandes répartitions spatiales :

  • sur le côté  Nord on retrouve la concentration des installations administratives
  • sur le côté  sud sont érigées les structures historico culturelles. L’aménagement général du mausolée, les divers éléments et thèmes qui la composeront seront proposés en concours  aux étudiants des Ecoles d’architecture.

Les structures historico-culturelles proposent un ensemble architectural qui repose sur le symbolisme de l’étoile  polaire et du globe terrestre. Ils comprennent respectivement :

* Le monument actuel du pont rouge à rénover  sans grandes modifications, ce pour des raisons historiques.

*Le reposoir qui est le monument principal revêt la forme illusoire de vouloir s’élever du sol à partir d’une plate forme surélevée, telle une étoile polaire qui regagne sa position de phare d’orientation ... L’intérieur de ce monument est évidé pour servir de musée dédié à la vie, au parcours du combattant hors pair et à la mémoire du Guerrier que fut Jean Jacques Dessalines. La toiture en forme d’étoile  est accessible par des rampes facilitant  le pèlerinage  même aux gens de mobilité réduite. Sur une plateforme,  des fragments du globe terrestre  sont utilisés pour servir d’éléments  au Monument.

Le reposoir érigé est composé de quatre éléments

 ▬ Coté Est : Une partie du globe pourvue  d’éléments retraçant la vie de Dessalines .Cette structure a une  ouverture permettant de voir  l’Héritage une autre composante du Mausolée.

▬  Côté Ouest : Une partie du globe est décorée de fresques retraçant les grandes étapes  historiques de notre vie de peuple  de la période indienne au 17 octobre 1806. On y retrouve respectivement : La période indienne  jusqu’en 1492, la période coloniale de l’arrivée de Christophe Colomb jusqu’au début  de la  traite des noirs, la période allant de 1665 (début de la traite des noirs) au 21 aout 1791, le temps de la révolte des esclaves  à l’indépendance, la période impériale du 1er janvier 1804 au 17 octobre 1806.

▬  Côté nord : sur une partie du globe entourée d’eau représentant  Haïti dans l’emplacement correspondant au pont Rouge, repose la tête de l’Empereur d’où sort une flamme éternelle  symbolisant sa pensée révolutionnaire toujours vivace et vivante, son chapeau reposant sur la partie de l’Artibonite rappelant  Marchand Dessalines.

▬  Côté Sud : Une partie du globe est agrémentée de l’Acte de l’Indépendance et la Dessalinienne , des deux documents cote à cote de la partie basse de ce composant  du reposoir, jaillit une source dont l’eau coule vers la tête de l’Empereur nous invitant à nous ressourcer régulièrement  en nous inspirant s de l’esprit du père fondateur.

▬  L’Héritage. Dans ce monument,  Haïti est symbolisé  par une construction  en exécution c’est à dire inachevées dont les angles sont dégagés montrant l’ouverture d’esprit  que nous devons adopter. L’essor des murs émergeant du sol indique que l’héritage est solide. A l’intérieur, la main de  l’illustre guerrier révolutionnaire  pointe son épée vers l’étoile polaire nous invitant à garder l’orientation de base de la révolution Dessalinienne pour conduire notre pays vers son destin de grandeur. Le socle de la sculpture est le palmiste royal : symbole de la liberté.

Le mausolée contient trois éléments principaux qui sont: la main tenant l’épée, la flamme éternelle et la déchirure. La main tenant l’épée symbolise la bataille antiesclavagiste, la flamme éternelle représente la victoire définitive de la liberté et entre les deux la déchirure suggère le divorce entre ces deux mondes. Le 1er janvier 1804 ces trois éléments sont alignés.

Plus que toute autre chose, le symbolisme de ce Mausolée devra réparer deux siècles d’incompréhension faite à nos héros, mais aussi d’injustice à nous, leurs fils, car le traitement indigne fait à ce jour aux Pères Fondateurs par nos élites sociales, intellectuelles, politiques et économiques dirigeantes n’est pas sans rapport avec l’état de pauvreté du pays et l’indigence d’esprit de notre jeunesse.

C’est pourquoi l’histoire d'Haïti, telle qu'elle nous a été racontée, a besoin d'être revisitée. La vraie histoire d'Haïti, celle qui relate les exploits de nos pères, qui retrace le parcours glorieux vers la conquête de la liberté, celle qui témoigne de la bravoure mais aussi de la magnanimité de nos ancêtres, celle qui raconte les choix intelligents et stratégiques de nos pères dans des moments décisifs de la guerre, cette histoire a besoin d'être enseignée à notre jeunesse car elle doit demeurer, aujourd'hui plus qu'à tout autre moment,  la source intarissable d'inspirations dans laquelle les jeunes doivent puiser la lumière et l'énergie nécessaires dans leur quête d'autres 1803.

Le Mausolée devra élever Jean Jacques Dessalines à sa vraie dimension de héros à stature universelle

et redonner aux haïtiens leur fierté perdue; en ce sens, il doit demeurer une œuvre haïtienne conçue par le génie haïtien et réalisé,

dans un élan collectif, avec des deniers haïtiens.

Les jeunes sont invités au rendez-vous avec l'histoire, avec option de candidature pour l'immortalité, afin de dessiner ensemble les contours de l'Haïti qu’ils veulent pour eux-mêmes et pour les générations futures.

Alors seulement, et seulement à ce moment, nous pourrons espérer mériter l’héritage reçu de nos ancêtres.

 

COMPAQ                          !.HAITI…JE M’ENGAGE.!                 FONDASYON FELICITE

 

Retour à Accueil

Copyright 2016

#20, rue 7 Babiole, Port-au-Prince, Haiti
Cells : (509) 4715-6462 |4230-6547 | 3388-5863

Bureau : (509) 3130-2957

Haiti.Jemengage@gmail.com

Haïti Je M'engage...! Ayiti Mwen Deside'm...! n'est pas une organisation sociale, et encore moins un parti politique , mais un projet éminemment politique qu vise à façonner et modeler le mental des jeunes Haïtiens pour transformer Haïti en un pays-phare, à dominante bio, sur une période de 12 années.

© Copyright 2014 Haiti Je M’engage!